» » » Christine Lagarde appelle l’UE à accueillir plus de migrants

Christine Lagarde appelle l’UE à accueillir plus de migrants

Posté dans : Campagne stop migrants | 0

La dirigeante du FMI Christine Lagarde, a appelé mercredi les pays riches à « élargir leur approche » pour accueillir plus de réfugiés, dont l’afflux en Europe pourrait, selon elle, être bénéfique pour la croissance économique.

« Certains pays ont accepté d’accueillir un large flot de réfugiés et ont fait tout leur possible pour leur fournir de la nourriture et un abri », a déclaré la dirigeante dans un blog publié par le Fonds monétaire international.
« D’autres, spécialement parmi les pays avancés, doivent voir comment ils peuvent élargir leur approche pour accueillir plus de réfugiés », a-t-elle ajouté, appelant à une action internationale à quelques jours du sommet des chefs d’Etats et de gouvernement du G20 d’Antalya (Turquie).

Impact économique positif

La dirigeante appelle notamment à renforcer la capacité des marchés du travail « à absorber les migrants », à améliorer leur accès à des formations et à faciliter la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger.
La crise migratoire en Europe met à mal la cohésion de l’UE qui se divise sur la répartition de la charge de l’accueil des réfugiés venus de la Méditerranée. Un sommet sur la question se tient mercredi entre dirigeants européens et africains.

Selon Mme Lagarde, cet afflux –s’il est géré « avec les mesures appropriées– peut être d’abord bénéfique aux pays d’accueil en augmentant leur population active et en dopant l’activité.
« Les calculs préliminaires du FMI montrent un impact positif modéré des migrants sur la croissance dans les pays de l’UE », assure la dirigeante.
Surtout, cet afflux pourrait permettre de s’attaquer au vieillissement de la population dans les pays riches et de « réduire la pression » sur le coût du système de retraites et des dépenses de santé, assure Mme Lagarde.

De leur côté, les pays d’origine des migrants vont certes pâtir de l’exil de leur population jeune et qualifiée, reconnaît Mme Lagarde.
Mais ils bénéficient en contrepartie de transferts de fonds des migrants vers leurs proches qui totalisent 436 milliards de dollars en 2014, soit « plus de trois fois » le montant de l’aide publique au développement, note-t-elle, en appelant à réduire les frais de ces transferts d’argent.

Source Le Figaro

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre