» » » Jean-Yves Grandidier (Valorem) : « Il faut obliger l’armée à cohabiter avec les éoliennes »

Jean-Yves Grandidier (Valorem) : « Il faut obliger l’armée à cohabiter avec les éoliennes »

Le fondateur du groupe Valorem Jean-Yves Grandidier était l’invité de Jean Leymarie, mercredi soir, à l’occasion de la sortie de son livre. L’un des pionniers des énergies renouvelables en France dénonce les excès de la règlementation en la matière.

« Les tenants du nucléaire » sont responsables du « sabotage des énergies renouvelables », a déclaré, mercredi 18 octobre sur franceinfo, Jean-Yves Grandidier, fondateur du groupe Valorem, un des pionniers des énergies renouvelables solaire et éolienne en France. Il dénonce les excès de la règlementation, dans un livre qui paraît cette semaine : Le vent nous portera. Le pari gagnant de la transition énergétique.

franceinfo : Vous dénoncez le sabotage des énergies renouvelables, mais qui les sabote ?

Les tenants du nucléaire. C’est l’énergie qui est en place depuis maintenant une quarantaine d’années. Elle représente 75% du mix énergétique, qui part d’un principe du gaullisme et qui s’est érigée en dogme sans voir que les technologies évoluaient, que d’autres technologies comme l’éolien arrivaient. Les tenants du nucléaire sont ces députés porte-valise du nucléaire qui sont dans les dogmes du gaullisme, peut-être bons à l’époque, mais qui se sont aujourd’hui fossilisés. Ils n’ont pas vu que le monde a évolué et que des technologies aujourd’hui protègent mieux l’environnement et peuvent produire l’énergie à moindre coût et en plus grande quantité.

Qu’est-ce qui empêchent les installations d’éoliennes aujourd’hui ?

Un certain nombre d’obstacles comme les radars militaires et de Météo France, les avions qui passent à basse altitude. Ces contraintes ont été relativement petites à une époque. À un moment donné, un certain nombre de politiques ont tenté d’instrumentaliser l’armée et ses contraintes. La vulnérabilité de la France, est-ce qu’on la combat en faisant voler des avions à basse altitude ? Les éoliennes ne sont pas les ennemis de la sécurité de la France.

Cette semaine le gouvernement installe un groupe de travail pour simplifier l’installation d’éoliennes. Que lui demandez-vous ?

On lui demande d’obliger l’armée à négocier pour parler entre techniciens et faire cohabiter éoliennes et contraintes militaires. Je prends l’exemple des couloirs aériens d’entraînement pour les pilotes, il faudra bien qu’ils en trouvent un jour sur leurs théâtres d’opération. Ils ont qu’à s’entraîner à voler entre les éoliennes !

France TV Info

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre