» » » Bouriège : Les anti-éoliens sur la place Carnot

Bouriège : Les anti-éoliens sur la place Carnot

Plus de 120 jours d’occupations maintenant pour empêcher les camions de la société Valeco de passer, et après plusieurs années contre ce projet de construction d’éoliennes sur le site de Bouriège, les opposants étaient hier sur la place Carnot pour se faire entendre.

Hier, les anti-éoliens de Bouriège ont quitté, pour un temps, leurs lignes de défense contre la société Valeco, pour se faire entendre à Carcassonne. Ils étaient plus d’une cinquantaine, sur la place Carnot, pour manifester leur opposition vieille de plusieurs années déjà à l’implantation d’éoliennes sur les communes de Bouriège et Tourreilles. Six, au total, sont prévues à ce jour.

Mais les anti-éoliens tiennent bon, depuis le début de l’année. Ils soutiennent, vraisemblablement à juste titre, que les camions ne sauraient se frayer un chemin jusqu’au site de construction (la route est trop étroite) et, de surplus, ils occupent le passage en faisant valoir le droit de propriétés privées. Un bras de fer qui n’est pas près de s’arrêter. Entre les opposants au projet qui font barrage, les camions qui passent en force (c’est arrivé en juin dernier), mais qui se retrouvent à l’arrêt dans les sentiers trop serrés pour eux, le reste des chargements qui patientent soit en bas de la vallée soit à Sète, et les règlements de compte au tribunal administratif… c’est un feuilleton pour l’instant sans fin.

«Il serait temps que quelqu’un reconnaisse qu’ils ne pourront pas passer !», s’indigne Aniès Roy, du collectif des Résistants des ponts du Rec et de Gourga.

«Encore trois des nôtres vont se retrouver au tribunal le 19 octobre, avec la menace de devoir des sommes pharaoniques, juste pour nous faire peur ! Tous les procès qui ont été engagés jusqu’à présent n’ont rien donné contre nous, et c’est même la société Valeco qui a été sanctionnée». Pour le collectif, venir à Carcassonne hier était aussi un moyen de rappeler qu’il est pour eux «inimaginable que des élus soient du côté de la société Valeco». Apparemment très remontés, les opposants comptaient bien se faire entendre.

Dès 10h30, sur la place Carnot, ils étaient venus en nombre afin de faire passer une pétition contre le projet de construction d’éoliennes sur le site de Bouriège. Quand ils y seront de retour, la ligne défensive sera déployée de nouveau. Cela fait plus de 120 jours qu’ils occupent les lieux pour dissuader les camions de traverser.

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre