» » » La Suède diffuse un « Guide sexuel » pour enseigner aux migrants à ne pas violer

La Suède diffuse un « Guide sexuel » pour enseigner aux migrants à ne pas violer

Posté dans : Campagne stop migrants | 0

Le ministre suédois de la Jeunesse du Social a annoncé un nouveau programme pour combattre l’augmentation des viols commis par les nouveaux migrants, en diffusant un « Guide sexuel » leur enseignant l’éducation sexuelle de base et que les femmes ont le droit de dire non.

Le guide, titré Youmo à l’exercice, est conçu pour aider les adultes qui travaillent avec de jeunes migrants récemment arrivés, à parler avec eux de sexe, de santé et de questions de genre, suivant Metro.

Le guide montre aux adultes comment aborder la question du consentement, pour gérer les pulsions sexuelles des jeunes migrants.
Lena Nyberg, directrice générale de l’Autorité de la Jeunesse et du Social, a déclaré: « Nous avons observé une grande attente de connaissance de la part des jeunes et un grand besoin d’aide et de soutien de la part des adultes pour aborder ces questions. »
Nyberg a expliqué que le sujet est délicat à aborder car les migrants sont issus de cultures très différentes, mais signale qu’ils doivent être avertis des lois suédoises et de ce que l’on attend d’eux. « Un des thèmes est d’expliquer pour les garçons et les filles ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. »

Le guide s’appuie sur le site youmo.se qui a été mis en ligne en avril dernier par le ministère de la Santé et des Affaires sociales.
Les violences sexuelles ont connu une augmentation ces deux dernières années, spécialement autour des centres d’accueil de migrants et des festivals de musique. De nombreux cas sont perpétrés par des mineurs sur des victimes mineures.

La ville de Falkenberg a considéré nécessaire de séparer les hébergements de migrants par genre pour éviter d’autres abus sur les jeunes filles.

L’année dernière dans la ville d’Uppsala, cinq migrants Afghans mineurs avaient brutalement violé un un jeune de 15 ans en le filmant sur leurs smartphones. La victime était aussi un Afghan qui avait subit l’agression sous la menace d’un couteau pendant plus d’une heure.

Les rapports ont constaté que dans la grande majorité, neuf sur dix, les gangs de violeurs sont issus de l’immigration et que de nombreux cas de viols collectifs concernaient également des mineurs.

Source Breitbart

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre