» » » Jean-Pierre Pernaut assume sa déclaration sur les migrants au JT: «Si j’avais à le redire demain, je le redirais»

Jean-Pierre Pernaut assume sa déclaration sur les migrants au JT: «Si j’avais à le redire demain, je le redirais»

Posté dans : Campagne stop migrants | 0

Le CSA avait rappelé à l’ordre TF1 pour une comparaison polémique du présentateur entre les SDF et les migrants dans son JT de 13 h…

« Voilà, plus de place pour les sans-abri mais en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France. » Cette phrase, une transition entre deux reportages,Jean-Pierre Pernaut l’a prononcé dans l’un de ses JT de novembre et dernier, et a bien sûr provoqué un tollé. Le CSA avait même rappelé TF1 à l’ordre et « regretté la formulation choisie par le journaliste, de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques ».

« J’ai mis les deux informations côte à côte »

Polémique ou pas, mise en garde ou pas, le présentateur assume. Invité de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens samedi soir, il a affirmé avoir fait comme d’habitude : « Quand on met des informations côte à côte dans un journal, c’est en fonction de ce qu’elles sont et pas en fonction d’une certaine bien-pensance. On ouvre sur la campagne hivernale avec des SDF qui pleurent parce qu’il n’y a pas de place et le même jour on ouvre un camp de migrants à Paris. J’ai mis les deux informations côte à côte. Conclusion, on m’a accusé de vouloir les mettre en opposition. »

En plateau, Laurent Baffie l’a accusé d’être sorti de son rôlé de présentateur avec cette transition, d’avoir émis une opinion. Mais Jean-Pierre Pernaut ne l’entend pas de cette oreille, il a d’ailleurs précisé : « Si j’avais à le redire demain, je le redirais. Je n’ai fait que mon métier. »

Source 20 Minutes

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre