» » Matraquage sexuel à l’âge de la maternelle

Matraquage sexuel à l’âge de la maternelle

Posté dans : Actualités, Pour la Vie | 0

L’une de nos lectrices en regardant le zapping de canal + découvre un extrait de l’émission Les Maternelles de France 5. Une éducatrice montre à des enfants de 3 à 6 ans le sexe des poupées et indique l’emplacement du clitoris. Choquée, elle fait des recherches. Elle découvre une association Pulse qui incite les familles à « autoriser [leurs enfants] à vivre et développer des relations éthiques où se mêlent  le plaisir… » Cette association a une action itinérante : elle se déplace pour animer, vous l’aurez compris… des ateliers à la sexualité. Et le cher « docteur » Alfred Kinsey est dans leur bibliographie !

[En photo, l’exposition zizi sexuel ]

Voici un extrait de ce site :

Questionnements des enfants : des ateliers pour leur répondre et accompagner leur découverte de la sexualité

En terme de sexualité comme pour d’autres sujets, les questionnements des enfants sont parfois déroutants. Chaque enfant à tout un tas de questions qu’il ou elle se pose et nous pose. En tant que parents, grands-parents, oncles, tantes, nounous, pas toujours facile d’avoir la réponse et encore moins d’avoir une diversité de réponses qui permette à l’enfant de trouver la sienne. On est aussi parfois trop pris dans nos propres questions, nos propres expériences et leurs vécus.

Ces ateliers sont spécifiquement conçus pour les petits entre 3 et 6 ans. Ils apportent des éléments de compréhension et posent des mots pour parler des choses, des mots sur des sensations, des ressentis. Ils partent de ce que peuvent dire ou exprimer les enfants, de leur cheminement et de leurs questionnements. L’enfant écoute, observe, expérimente, s’exprime, sous l’œil bienveillant de l’adulte avec qui il ou elle pourra en discuter et rediscuter.

Les parents, grands-parents, oncles, tantes, nounous, etc. ne sont pas là pour juger, mais bien pour apprendre de l’enfant lui même ce qu’il ou elle sait, comment il ou elle se le représente et ce qu’il ou elle en fait. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, il y a les réponses dans lesquelles chacun et chacune se reconnaît, adulte comme enfant.

 

Petite histoire des questionnements des enfants au fil de la découverte de la sexualité

Au fur et à mesure des ateliers, nous suivrons l’histoire d’un petit garçon et d’une petite fille qui observent, expérimentent et se posent beaucoup de questions.

A travers des situations de leur vie quotidienne, il sera question de corps, de sensations, de plaisirs, de relations, de toucher, de différence, de ressemblance, de jeux, d’envies…

De questionnement en questionnement, nous traverserons les différentes dimensions de la sexualité (physiologique, sociologique, psychologique, morale, artistique…)

Les ateliers s’adaptent aux enfants qui y participent et à leurs questionnements.

Vous trouverez également un programme qui fait cauchemarder quand on se souvient – en le lisant – qu’il s’adresse à des enfants de 3 à 6 ans. Le voici :

 

Dates du programmes

6 mai 2017 – Mon corps et ses sensations : qu’est ce que je connais de mon corps ? Qu’est ce que je fais de mon corps et qu’est ce que ça me fait ? Qu’est ce que l’intimité ?

20 mai 2017 – Garçon ou fille, quelles différences ? : Comment c’est fait une fille ? Comment c’est fait un garçon ? Les jeux pour se découvrir ? Avec qui ? Qui peut jouer à quoi ?

3 juin 2017Ce qui me fait plaisir et ce qui ne me fait pas plaisir : Le droit de dire oui, le droit de dire non. Être amoureux ou pas ? Qu’est ce que ça veut dire « faire l’amour » ?

17 juin 2017 – D’où je viens ? Comment on fait les bébés ?

Nos postures éducatives pour répondre aux questionnements des enfants

Les postures que nous appelons éducatives, sont pour nous celles qui  :

  • permettent l’ouverture du champ des possibles pour l’enfant ;
  • accompagnent l’enfant dans le respect de son rythme et de ses choix ;
  • accompagnent l’enfant vers l’autonomie, l’émancipation, l’épanouissement ;
  • accueillent chez l’enfant les manifestations, les expressions de sa sexualité en construction ;
  • sont à l’écoute des questionnements de l’enfant ;
  • respectent l’espace intime de l’enfant ;
  • mobilisent la sensualité, la tendresse dans la relation avec l’enfant ;
  • permettent à l’enfant d’adopter les rôles et places qu’il ou elle souhaite quel que soit son genre ;

Le cadre sécurisé et sécurisant permettant aux questionnements des enfants de s’exprime. Un cadre sécurisé et sécurisant est un espace de construction différent en fonction des étapes de construction de l’enfant. Pour cela, il nous semble important de :

  • favoriser la prise d’autonomie de l’enfant sans le ou la forcer ;
  • permettre à l’enfant de créer et protéger son espace intime ;
  • permettre à l’enfant de prendre conscience et de respecter l’espace intime de l’autre, tout comme son propre espace intime.
  • permettre à l’enfant de développer des représentations positives de la sexualité en général et de sa sexualité en particulier ;
  • accompagner l’enfant à vivre ses propres expériences en étant à l’écoute de ses propres ressentis, quelles que soient les nôtres ;
  • autoriser l’enfant à consentir si il ou elle le souhaite et à refuser si il ou elle ne le souhaite pas ;
  • prévenir les situations de danger tout en étant à l’écoute des choix de l’enfant ;
  • l’autoriser à vivre et développer des relations éthiques où se mêlent le plaisir, les sens, la tendresse et l’affectif

Source Mouvement JRE

Répondre