» » Aix-en-Provence: Cédric Herrou comparaît en appel pour aide aux migrants

Aix-en-Provence: Cédric Herrou comparaît en appel pour aide aux migrants

Il avait été condamné à 3.000 euros d’amende avec sursis en janvier…

  • Cédric Herrou est la figure de l’aide aux migrants dans la vallée de la Roya.
  • Il appelle l’Etat « à respecter la loi et à prendre en charge les demandeurs d’asile ».
  • Son procès se tient ce lundi après-midi à Aix-en-Provence.

Vendredi, Cédric Herrou a fermé son « camping à la ferme ». La figure de l’aide aux migrants a refusé temporairement d’accueillir des réfugiés sur son terrain de Breil-sur-Roya. Estimant « réaliser le travail de la préfecture », il appelle les services de l’Etat « à respecter la loi et à prendre en charge les demandeurs d’asile ».

Une décision prise quatre jours avant son procès en appel. Ce lundi, Cédric Herrou comparait au tribunal d’Aix-en-Provence. Il est poursuivi pour aide à l’entrée, à la circulation et au séjour de personnes en situation irrégulière.

Trois jours de marche

Le procureur de Nice, après une condamnation à 3.000 euros d’amende avec sursis début janvier, avait demandé un second procès. « Cédric Herrou a revendiqué son action, avait déclaré Jean-Michel Prêtre. On peut critiquer les lois mais, tant qu’elles ne sont pas modifiées, elles doivent être appliquées. »

Depuis ce premier jugement, Cédric Herrou a continué à prendre en charge des migrants. Il les accompagne jusqu’à Nice pour déposer une demande d’asile, chose impossible dans la Roya. La semaine dernière, ne pouvant prendre le train sans billet, 81 réfugiés ont marché trois jours, à pied et à travers la montagne, en sa compagnie.

Mannoni aussi

Cédric Herrou n’est pas le seul à comparaître en appel à Aix. Le chercheur Pierre-Alain Mannoni, lui aussi poursuivi pour aide aux migrants mais relaxé, sera jugé en appel le lundi 26 juin.

Source 20 Minutes

Répondre