» » » « Les éoliennes ne poussent pas là où il y a du vent, mais là où il y a des subventions »

« Les éoliennes ne poussent pas là où il y a du vent, mais là où il y a des subventions »

Ce samedi, une manifestation régionale contre les projets éoliens était organisée à La Roche-sur-Yon, à l’appel des fédérations Environnement durable des Pays de la Loire et Vendée tempêtes. Environ 300 personnes ont manifesté, tandis que le groupe des élus PS à la Région a redit, dans un communiqué, son soutien au développement des éoliennes.

Ils sont venus de Vendée, mais aussi des Deux-Sèvres ou encore du Pays nantais, à l’appel des fédérations Vendée tempêtes et Environnement durable des Pays de la Loire.

Environ 300 personnes ont pris part ce samedi matin à La Roche-sur-Yon à une manifestation contre les projets éoliens. Leurs slogans ? « Éolien baratin » ou encore « non aux éoliennes industrielles ». Les éoliennes, selon ces opposants, « menacent notre cadre de vie », par des impacts sur le paysage ou encore, selon certains, sur leur santé.

Les opposants réclament davantage de recherche sur les autres énergies renouvelables.

Leurs revendications dans notre vidéo :

La réaction des élus PS de la région

Samedi, le groupe des élus PS à la Région s’est exprimé, à l’inverse, pour appeler à soutenir le développement des éoliennes et rappeler son « attachement à toutes les formes d’énergies renouvelables ». Ils « interpellent l’exécutif régional pour qu’il affirme une position sans ambiguïté à ce sujet ». Selon Emmanuelle Bouchaud, conseillère régionale, « chacun doit être conscient du fait que nous ne pourrons pas atteindre nos objectifs en énergies renouvelables si nous n’investissons pas massivement dans l’énergie éolienne, sur terre comme en mer ».

Source Les Sables d’Olonne ma ville

 

Pour aller plus loin, lire :

Eoliennes scandale d’Etat, Alban d’Arguin, Synthèse éditions, collection Pourquoi ?, 178 pages, 20 €

C’est l’ouvrage le plus com­plet sur la ques­tion des éo­liennes à ce jour. L’auteur en cerne les origines à travers l’écologie qui, dépouillée de ses oripeaux de la « bien pen­sance verte », apparaît sous son vrai visage de parti de l’étranger rassembleur des der­niers trotskys­tes à la solde du mondialisme. Il en démasque aussi la dialecti­que et les enjeux fondés sur trois affirmations hasar­deu­ses : la lutte contre le « réchauffement » climati­que, l’extinction « imminente » des énergies fossiles, et la « nécessaire » sortie du nucléaire.

La thèse de l’auteur est terri­ble : L’éolien est un scandale d’Etat qui conduira tôt ou tard les politiques français promoteurs de cette aberra­tion devant la Cour de justice de la Ré­publique.

Ce livre est une arme essen­tielle et exhaus­tive dans le combat, à la disposition des mé­dias objectifs, des politi­ques incorruptibles (il en reste sans doute) et de ceux qui luttent avec courage au quotidien partout en France où sortent de terre de nou­veaux parcs éo­liens.

Il y a une impérieuse urgence à rejeter les in­jonctions dic­tatoriales de la Commission euro­péenne si on ne veut pas assister à l’agonie de la France défigurée, la France infectée, la France spoliée…

Alban d’Arguin, DEA de droit public, DEA d’histoire, Études d’actuariat  (ISUP Paris) a fait une carrière de manage­ment et de direction générale à l’international dans un grand groupe financier. Il est retiré aujourd’hui dans l’ouest de la France où il travaille à la restauration d’un domaine entouré de vergers anciens. Il collabore épisodiquement à plusieurs re­vues sous forme de chroniques.

Passionné par l’ornithologie et les questions environnementa­les, il a participé récemment à la création d’une association op­posée à l’implantation d’un parc industriel dans sa région. Confronté à l’aberration de ce projet « d’énergie du vent », il a décidé d’instruire objectivement et exhaustivement la question de l’éolien en France

A vous de partager !Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page

Répondre